HIROSHIMA MON AMOUR en VOS

“HIROSHIMA MON AMOUR” d’Alain Resnais

DILLUNS 29 D’OCTUBRE A LES 8 DEL VESPRE

entrada lliure · aforament limitat

1h26 EN VOS

Amb: Emmanuelle Riva, Eiji Okada, Bernard Fresson, Stella Dassas, Pierre Barbaud

Sinopsi : Agost de 1957, Hiroshima. A la penombra d’una cambra, una parella nua s’abraça. Ella, una jove actriu francesa a la trentena, vinguda per actuar en un film sobre la pau. Ell, un arquitecte japonès. Es la història del seu amor impossible.

Critica:

El primer llarg metratge d’Alain Resnais

Amb 37 anys, Alain Resnais signa amb Hiroshima mon amour  el seu primer llarg metratge de ficció. Abans, s’ha fet conèixer dirigint nombrosos curtmetratges i documentals, entre els quals destaquen Nuit et brouillardel 1955, Les Statues meurent aussiel 1953, Toute la mémoire du monde el 1955 o Guernical’any 1950.

El film d’Alain Resnais pren nota que el món s’ha transformat profundament rere la Segona Guerra Mundial, reduït en fragments. Si la humanitat sencera és en runes, el cinema s’ha d’adaptar: un nou llenguatge neix de la ploma de Duras, la narració es deconstrueix, la temporalitat esclata. Imprevisible, innovador, precursor, Hiroshima mon amour, a l’alba dels anys 60, fa trontollar la Història del cinema…

Aquesta passió entre una jove francesa i el seu amant japonès desperta en ella la ferida d’un amor del passat, amb un soldat alemany a Nevers. Dos ciutats, dos temps, dos imaginaris s’entrellacen, havent passat catorze anys de la catàstrofe nuclear. La tragèdia ja és cosa del passat, però resta sempre present, ja que es troba inscrita a les memòries i els cossos del personatges que en pateixen els efectes.

Luc Lagier

Synopsis : En août 1957, à Hiroshima. Dans la pénombre d’une chambre, un couple nu, enlacé. Elle, une jeune actrice française d’une trentaine d’années venue pour jouer dans un film sur la paix. Lui, un architecte japonais. C’est l’histoire de leur impossible amour.

Critique :

Le premier long-métrage d’Alain Resnais

A 37 ans, Alain Resnais signe avec « Hiroshima mon amour » son premier long-métrage de fiction. Auparavant, il s’est fait connaître en réalisant de nombreux courts-métrages et documentaires, parmi lesquels « Nuit et brouillard” en 1955, « Les Statues meurent aussi” en 1953, « Toute la mémoire du monde” en 1955 ou encore « Guernica” en 1950.

Le film de Resnais prend acte que le monde est profondément transformé après la Seconde Guerre mondiale, réduit en fragments. Si l’humanité entière est en ruines, le cinéma doit s’adapter : un nouveau langage naît de la plume de Duras, la narration est déconstruite, la temporalité éclatée. Imprévisible, novateur, précurseur, « Hiroshima mon amour », à l’aube des années 60, bouleverse l’Histoire du cinéma…

Cette passion entre une jeune Française et son amant japonais réveille chez elle le traumatisme d’un autre amour passé avec un soldat allemand à Nevers. Deux villes, deux temps, deux imaginaires s’entrelacent, quatorze ans après la catastrophe nucléaire. La tragédie fait donc déjà partie du passé mais reste à jamais présente puisqu’inscrite dans les mémoires et les corps des personnages qui en éprouvent les effets.

Le film de Resnais prend acte que le monde est profondément transformé après la Seconde Guerre mondiale, réduit en fragments. Si l’humanité entière est en ruines, le cinéma doit s’adapter : un nouveau langage naît de la plume de Duras, la narration est déconstruite, la temporalité éclatée. Imprévisible, novateur, précurseur, Hiroshima mon amour, à l’aube des années 60, bouleverse l’Histoire du cinéma.

Luc Lagier

Advertisements

Deixa un comentari

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

Esteu comentant fent servir el compte WordPress.com. Log Out / Canvia )

Twitter picture

Esteu comentant fent servir el compte Twitter. Log Out / Canvia )

Facebook photo

Esteu comentant fent servir el compte Facebook. Log Out / Canvia )

Google+ photo

Esteu comentant fent servir el compte Google+. Log Out / Canvia )

Connecting to %s