DILLUNS DE CINEMA EN VOS, LES PETITS RUISSEAUX 17 DE DESEMBRE

DILLUNS 17 DE DESEMBRE A LES 20.00 h

 

les petits ruisseaux 

Les petits ruisseaux de Pascal Rabaté

Amb: Daniel Prévost, Bulle Ogier i Philippe Nahon

 

SINOPSIS: Émile, jubilat i vidu, passa els seus dies tranquils amb sortides de pesca puntuals a les ribes del Loira i amb les discussions entre companys al bar del poble. D’altra banda, el seu amic Edmond, un altre solitari, no s’oblida de mantenir-se viu i multiplica els encontres amorosos. Quan aquest darrer mor, Émile es troba cara a cara amb sí mateix, cara a cara amb desitjos que creia oblidats.

CRÍTICA: Ja tocava tornar a veure Daniel Prévost a la gran pantalla, i en aquest cas en un paper més humà i menys esbojarrat de l’habitual. Pascal Rabaté, que s’estrena com a director traslladant al cinema una de les seves novel·les gràfiques, ens porta aquí una història autèntica, simple i humana.

Amb un to fresc i lleuger, un aspecte a destacar de la història d’Émile és la noció d’esperança que se’n desprèn. Un septuagenari, vidu i sense amics (o gairebé), es regala una segona joventut, conscient que la mort s’acosta. Se’ns expliquen, doncs, les seves quotidianitats, els seus desitjos. D’una sortida de pesca a una cita amorosa, passant per un enterrament i alguna que altra discussió… aquest és un retrat alhora social i humà.

I és que Rabaté ens porta de la petita història a la universal. De fet, no podem negar que la vida d’Émile i el seu cotxe elèctric, és sens dubte allò amb el que un dia o altre tots ens haurem de confrontar. Alguns n’haurien fet una tragèdia, però aquest director ens proposa un film amable i d’una infinita tendresa.

SYNOPSIS : Émile, retraité et veuf, coule des jours paisibles ponctués par des parties de pêche sur les bords de Loire et les discussions avec les copains au bar du village. Pendant ce temps, son camarade Edmond, lui aussi vieux gars solitaire, n’oublie pas de rester vivant et multiplie les rencontres amoureuses en toute discrétion. Quand ce dernier meurt, Émile se retrouve face à lui même, face à des envies et des désirs qu’il croyait oubliés.

CRITIQUE : Après Riad Sattouf – Les Beaux Gosses – et Joann Sfar – Gainsbourg (vie héroïque) -, Pascal Rabaté adapte fidèlement, parfois jusqu’au « copier-coller », Les Petits Ruisseaux, sa BD parue en 2006. Emile, veuf septuagénaire (Daniel Prévost, toujours juste), occupe sa retraite entre les parties de pêche sur les bords de Loire et les apéros avec les copains. Un jour, son vieil ami Edmond lui révèle qu’il rencontre des femmes de son âge par petites annonces, et pas seulement pour un thé dansant. A la mort d’Edmond, Emile se souvient à son tour qu’il a un corps, fût-il flétri. Et qu’il peut encore éprouver du désir…

A rebours de l’onirisme et des extravagances formelles d’un Joann Sfar, Rabaté opte pour une mise en scène « ligne claire », modeste et naturaliste. Au risque de paraître quelconque… Le récit, si touchant sur le papier, souffre parfois du passage à l’écran : les scènes au bistrot ressemblent à un mauvais sketch de Groland, le jeu outré de Philippe Nahon transforme le personnage d’Edmond en beauf, et la rencontre avec une communauté de néo-babas (déjà peu convaincante dans l’album) devient risible. Le film garde pourtant un vrai charme buissonnier, au rythme paisible des virées d’Emile dans sa drôle de voiturette électrique. La représentation de la sexualité des seniors ne tombe jamais dans le graveleux ou le ridicule. Et Rabaté réussit de jolies scènes sur la solitude du troisième âge, à l’image du bal où Emile se retrouve l’objet de tous les regards. Et pour cause : il est le seul homme de l’assistance…

Video (en francès): http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19116050&cfilm=170405.html

Advertisements

Deixa un comentari

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

Esteu comentant fent servir el compte WordPress.com. Log Out / Canvia )

Twitter picture

Esteu comentant fent servir el compte Twitter. Log Out / Canvia )

Facebook photo

Esteu comentant fent servir el compte Facebook. Log Out / Canvia )

Google+ photo

Esteu comentant fent servir el compte Google+. Log Out / Canvia )

Connecting to %s