Dilluns de cinema en VOS: Dilluns 9 de març, “Tristesse club”

Dilluns 9 de març a les 20:00h.
tristesse-club-image-4
Tristesse Club
de  Vincent Mariette
(2014 – 90 minuts)

Avec: Ludivine SagnierLaurent LafitteVincent MacaigneNoémie LvovskyDominique Reymond.
Synopsis :  Bruno et Léon sont deux frères aux caractères très opposés. Quand l’un est timide et réservé, l’autre est un rouleur de mécaniques, un brin loser demandant à son petit garçon s’il a un chéquier! Les deux frères sont bien obligés de se retrouver pour les funérailles de leur père. Direction leur ville natale qu’ils ont jadis fui mais où à lieu l’enterrement. Arrivés sur place, ils ne trouvent rien, excepté une fille étrange, Chloé. Cette dernière, un peu lofoque, prétend être leur demi-sœur. Intrigués par cette révélation, les deux frères vont tenter d’en apprendre davantage. Ils vont de découvertes en découvertes à la rencontre de personnages bizarres…

tristesse-club-image-1

Critique« J’ai une bonne nouvelle à t’annoncer. Papa est mort. » Et voilà Bruno (Vincent Macaigne) et son frère Léon (Laurent Lafitte) en route vers les Alpes pour assister à la crémation d’un père démissionnaire. Il n’y a personne à la cérémonie, hormis Chloé (Ludivine Sagnier), qui prétend être leur soeur cachée… En quelques scènes, Vincent Mariette plante dans son premier long métrage la même ambiance drôle et mélancolique que dans ses courts (Double Mixte, Les Lézards). Pas très éloigné de Wes Anderson, son road movie avance au rythme de la Porsche rouge de Léon et des souvenirs d’enfance ou des secrets de famille qui surgissent du passé. Car Tristesse Club est un film de reconstruction. Chaque membre du trio traverse une crise intime qu’il n’ose pas s’avouer. Mais, à mesure que les liens, entre eux, se (re)tissent, le film gagne en douceur ce qu’il perd en ironie. Laurent Lafitte, en ex-champion de tennis hétéro beauf, et Vincent Macaigne, dans son traditionnel rôle d’amoureux mal dans ses baskets, confirment qu’ils excellent toujours dans le registre doux-amer.

tristesse-club-image-3

SinopsisLéon i Bruno són germans. Amb motiu de la mort del seu detestable pare  Arthur, tots dos es reuneixen en a Valloires -on van créixer- per incinerar el seu pare. No obstant, al lloc no hi ha rastre de cap cerimònia. Només una noia, la Chloé , que es presenta com la seva germanastra i els confessa que Arthur no ha mort, sinó que ha desaparegut pel que necessita la seva ajuda per trobar-lo.

tristesse-club-image-2

Critica: Una sucesión de intrigas convierten un supuesto funeral en un caso detectivesco entre supuestos hermanos. Esto es lo que nos ofrece Tristesse Club, con el que Vincent Mariette se atreve con su primer largo tras cortometrajes tan divertidos como Dobre mixto. En ella mete en más de un lío a sus tres protagonistas: Laurent Lafitte (Mis días felices), Vincent Macaigne (La chica del 14 de julio) y Ludivine Sagnier (Les bien-aimés).

Léon y Bruno, dos hermanos, vuelven a su ciudad natal para asistir al funeral de su padre. Una vez allí, no encuentran nada, excepto una chica extraña, Chloé. Este última dice ser su media hermana. Intrigados por esta revelación, los dos hermanos tratarán de conocer más. Es entonces cuando se encontrarán en medio de una intrépida historia, llena de secretos.

tristesse-club-image-0

 

Advertisements

Deixa un comentari

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

Esteu comentant fent servir el compte WordPress.com. Log Out / Canvia )

Twitter picture

Esteu comentant fent servir el compte Twitter. Log Out / Canvia )

Facebook photo

Esteu comentant fent servir el compte Facebook. Log Out / Canvia )

Google+ photo

Esteu comentant fent servir el compte Google+. Log Out / Canvia )

Connecting to %s